Pierre Bouchard-Une Vie

Droit du travail
Accueil Remonter

 

 

Le Droit du Travail

C’est le droit qui a été le plus lucratif pour moi; dans ce cas ce sont mes clients qui m’ont choisi et non le contraire….

1958-61 :

Le droit du travail était assez mal vu à l’époque à l’université (un peu comme le droit criminel). Je ne me souviens même pas du professeur qui me l’a enseigné.

Oct. 65 :

Travail avec Guy Gagnon en droit de travail ( Lafleur & Gagnon se joint à Blain Piché); dossier de la Murray Hill : Un manifestant est tué par un garde de sécurité. A part ce dossier, je reste dans le "fender-bender" (dommages matériels à l'automobile)

1966-68 :

Aucun intérêt au droit de travail chez Chait Aronovitch. Ils cherchent un plaideur pour aller présenter leur jurisprudence en droit immobilier dans les districts ruraux ou à forte prédominance francophone.

La Regent

Février 1970 :

Bouchard Cytrynbaum & Wex, une toute nouvelle étude, se cherche des clients :  Sam Wex connaît Marvyn Grover de Regent Knitting Mills. Ce dernier cherche un remplaçant à l’avocat Ste-Marie qui fait trop parler de lui dans les journaux intéressés au crime.

· Mon expérience, je la prends de ces interminables sessions avec un syndicat militant. Je ne compte plus les griefs plaidés dans cette entreprise de Saint-Jérôme. Négociation permanente et griefs à la tonne.

· Nous passons par l'épisode Front de la Libération de la Regent en octobre 1970 (pendant la crise du FLQ).

· Ensuite à la fin 1973 c’est une occupation de plus de trois semaines qui se termine par l’implosion du syndicat et de ses éléments extrémistes.

· Mai 1974 : première menace de fermeture en pleine campagne pour les élections fédérales. Pour des fins de relations publiques, je mentionne dans le communiqué que la compagnie serait prête à négocier la vente ou la location de l’entreprise au syndicat. Ce dernier ne le prend pas l’offre au sérieux.

· 1975 on annonce la fermeture définitive de l’usine.

· 1975: saga de Tricofil du premier loyer à la vente définitive en 1978 pour 750000$; tentative d’autogestion mais fermeture définitive de l'usine en 1982.

Les tricoteurs

· 1974 : Association des tricoteurs menacée par le décret de la Robe. Constitution d’un groupe de pression. Lobbying fructueux chez le Premier Ministre Robert Bourassa.

· 1976 Gilles Lavoie me présente Gérard Chaput au comité paritaire du vêtement féminin.

· 1977 :Tutelle du comité conjoint de la Robe qui est mise de coté pour vice de forme.

· 1978-79 : J’invente la défense de vêtement unisexe pour contrer le décret de la robe. Les vêtements sont maintenant portés à la fois par les hommes et le femmes, donc le décret n’a pas de juridiction. On règle finalement sans avoir été en cour : je me demande bien comment cela aurait tourné au tribunal.

 

La récession et les fermetures d’usines

· 1981 La récession du début des années 80 me rend expert dans la fermeture d’usines. Pendant 6 mois je ferme plus de 25 usines de textile; 8 au mois d’août : désespérant. Incident à Sorel où un employé me donne un coup de poing sur la gueule. Ça me prendra 6 mois et 6 voyages à Sorel, mais il passera une journée en prison….

 

Les congédiement sans cause

· Également le congédiement des employés-cadres m’apporte plusieurs succès : mon frère Yves qui est congédié par Pierre Péladeau, Jean Dupriez, monsieur Pichon qui repasse trois fois et bien d’autres.

 

La Saga de Neeco

· Neeco 1979-82 saga contre les TUAC à l’époque.

 

L’Industrie de la Chemise et les pyjamas

· Négociation avec l'industrie de la chemise et du vêtement pour dames (40 clients) pendant 48 heures d’affilée.

horizontal rule

 

Après 2 années sabbatiques (1986-9), je représente maintenant le côté syndical.

 

· Je représente des syndicats indépendants UNIK à La Tuque Trans Public (Ad) Métro La Tuque etc. Mon dernier et plus fidèle client est UNIK; Roger Haché et Richard Lavoie m’ont presque converti au syndicalisme avec leur dévouement et leur rectitude.

Avec mes amis du syndicat Unik à La Tuque le 24 novembre 2001